Quelle horreur !

Photo de Daniel Cohen © Jean-Michel Berlamont

Quelle horreur !

Le Festival européen du film fantastique de Strasbourg promet une bonne dose d’hémoglobine, de frissons et de réalité virtuelle. Entretien avec Daniel Cohen, directeur d’une manifestation qui fait peur ! # Emmanuel Dosda

Douzième édition du festival et toujours davantage de zombies dans les rues. À quand la fin de l’épidémie ?
La Zombie Walk est devenue au fil des années un événement très attendu de la rentrée, donc la fin de l’épidémie n’est pas encore programmée ! Nous nous en sommes bien rendus compte lorsque nous avons dû l’annuler en 2017 pour des raisons de sécurité. Il a fallu un peu repenser l’événement qui démarrera Place Kléber (14/09 à 14h) !

La thématique retenue cette année – les parasites – a-telle un lien avec la Palme d’or 2019 ? Comment allez-vous questionner ce thème ?
Le film de Bong Joon-ho, Parasite, aurait tout à fait pu faire partie de cette rétrospective, mais nous nous sommes focalisés sur une définition au sens propre pour programmer des films dans lesquels un corps étranger prend possession des corps. C’est une grande phobie qui a nourri l’imaginaire de réalisateurs très talentueux et a donné des films importants de l’histoire du cinéma fantastique.

Robert Rodriguez, invité d’honneur, a-t-il fait tomber les barrières entre cinéma mainstream et film d’exploitation ?
Comme Tarantino, c’est un réalisateur qui s’est nourri de cinéma d’exploitation et qui a réussi, notamment à travers leur projet commun, Grindhouse, à faire découvrir ce cinéma au grand public et à une génération qui n’a pas connu les doubles programmes dans les salles obscures.

Vous rendez hommage à Ridley Scott. Quel est votre film préféré du réalisateur d’Alien et Blade Runner ?
Ridley Scott a réalisé ces deux pièces maîtresses de la science-fiction ! Il se trouve que cette année nous fêtons les 40 ans d’Alien et que nous sommes en 2019, année à laquelle se déroule Blade Runner. Ces deux films m’ont beaucoup marqué, notamment Alien, que j’ai vu très jeune dans une petite salle de cinéma en Provence, mais j’ai une préférence pour Blade Runner, un sommet du cinéma d’anticipation très visionnaire sur beaucoup de questions, notamment celle du transhumanisme. Puis pour son esthétique bien sûr, que ce soit la musique de Vangelis, les créations du designer Syd Mead, l’interprétation de Rutger Hauer ou d’Harrison Ford et la très bonne mise en scène de Ridley Scott qui en font pour moi un chef-d’œuvre.

Sinon, j’ai un fantastique projet de film dont l’intrigue se situe dans une cave : La Voix du garage. Il s’agit de bicyclettes tueuses, d’une “porte des secrets” cassée et d’un couteau à sushi. Vous pensez pouvoir le sélectionner ?
Ça a l’air généreux, je demande à voir !


13-22/09, à Strasbourg (Stars, Vox, UGC…)
strasbourgfestival.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.