Nouvel écrin pour Mireille Oster

Photo de Vincent Muller

Nouvel écrin pour Mireille Oster

En plein cœur de la Petite France, Mireille Oster ouvre un seconde adresse, visite en avant-première chez la reine du pain d’épices à la réputation mondiale. # Hervé Lévy

« Il faut une minute et dix-sept secondes » pour aller de la boutique “historique” sise rue des Dentelles à la nouvelle implantation, s’amuse Mireille Oster qui vient d’ouvrir un second lieu. Et quel meilleur endroit aurait-elle pu trouver que la Würtzmühle ? Littéralement “moulin à épices”, l’édifice fut bâti dans le premier quart du XVIIe siècle. Il a ensuite connu mille et un avatars : la Chocolaterie Schaal y vendit ses produits et une boutique dédiée au plaisir des sens fut même installée dans ces murs. Le voilà en quelque sorte revenu à sa destination première. Cet espace de 135 mètres carrés largement ouvert sur l’Ill est un « véritable lieu de vie ». Il sera en effet non seulement possible d’acheter les délices qui ont fait la renommée de la maison, mais aussi « de voir les artisans au travail, d’apprendre les secrets de la confection des quelque 40 variétés » moelleuses en diable ici proposées et élaborées avec les ingrédients les meilleurs : farine du Moulin de Hurtigheim, miels artisanaux, exquis fruits confits, cannelle de Ceylan, etc.

Grande voyageuse devant l’Éternel, notre bonne fée du pain d’épices avoue « trouver son inspiration dans le monde entier, adorant se perdre dans les fragrances de lieux comme le Moulin d’El Babour » – à quelque encablures du Puits de Marie, à Nazareth. On se souvient aussi qu’elle avait imaginé une spécialité rendant hommage à Giuseppe Verdi intégralement faite de produits entretenant un lien puissant avec Busseto (dans la province de Parme) où le compositeur, né à Roncole, à quelques kilomètres de là, t ses premiers pas musicaux : farine de châtaignes, marrons glacés, raisins moelleux, amaretto, cerneaux de noix… Preuve s’il en fallait qu’elle ne cesse de créer… On attend donc avec légitime impatience, pour l’ouverture de ce nouveau lieu, un pain aux huit épices auquel la finesse de la liqueur de Poire Williams (imaginée et élaborée par son amie Manou Massenez) confère un charmant twist.


Mireille Oster, 14 rue des Dentelles et 17 rue des Moulins (Strasbourg). Ouvert tous les jours de 9h à 19h
www.mireille-oster.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.