Nouveau tempo

© Cedric Pierrat

Nouveau tempo

Pour cette édition, le festival Contre-Temps occupe un espace industriel (la Halle Citadelle) et fait le tour du globe avec une prog’ faisant groover les sonorités du monde. # Emmanuel Dosda

Nouvelle présidente (Caroline Mc Cann), bureau de l’association Dodekazz remanié, fonctionnement chamboulé et nouveaux lieux à investir après la fermeture du Maillon (avant déménagement), du Mudd, de la PopArtiserie et l’arrêt des fiestas du Raffiot. Le programmateur de cet événement multi- sites Stefan Robinot, entouré d’une centaine de bénévoles, reste quant à lui droit dans ses baskets, trouvant des alternatives pour continuer à « shaker le cocktail musical » qu’il concocte depuis seize ans. Si cette édition était une boisson, ça serait un Pink Lady : rose comme son identité visuelle, goût de grenadine faisant délicieusement tourner la tête et légèrement acidulé… Griotte au fond du verre : une prog’ incluant de nombreuses filles, hélas encore trop peu présentes des line-ups des festivals. Cette année, Contre-Temps innove en organisant un clubbing au ciné (le bar du haut de l’UGC) en compagnie de Moxie, DJette londonienne reine des ondes (de BBC1) et des dancefloors. Surtout, la manifestation s’empare d’un espace insolite, la Halle Citadelle (2 rue de Nantes, arrêt de Tram Citadelle). Selon Alice Frémeaux, responsable du développement de la SPL Deux Rives qui en est désormais propriétaire, « il s’agit d’anciennes halles portuaires, au sein d’un site exceptionnel, croisant patrimoine industriel et nature en ville. Elles ont été réhabilitées et mises aux normes dans une logique d’intervention à minima. » L’ingénieux duo de designers et scénographes strasbourgeois Newance se charge de la déco de cette friche transformée en hammam géant lors d’un Soundtrip (14/06) conviant Mehmet Aslan, Glitter, Mawimbi et Boboundé. Beats d’Afrique, electro du Bosphore, sons discorientaux et autres turkish delights jusqu’au petit matin… C’est dans ce même endroit qu’aura lieu la légendaire Final Beat (15/06), clôturant le festival façon Berghain avec des DJs berlinois bien sûr (Maayan Nidam et Monoloc) ou d’ailleurs, comme le londonien Luke Solomon, “Classic” parmi les classiques. Les autres rendez- vous immanquables ? Le Mixorama conviant la scène locale sur le parvis du TNS et à La Laiterie (08/06) ou les Pelouses sonores qui doublent la mise (22 & 23/06) avec deux journées gratos et en plein air, sous le soleil du Jardin des Deux Rives, en compagnie notamment de Vaudou Game ou de M.A. Beat qu’on adore. Ne pas rater la Block Party 100% hip-hop (01 & 02/06 sur le parvis de la Médiathèque Malraux) et les croisières Batorama (voir dates sur le site) lors desquelles les DJs mouillent leurs 33 tours !


À la Halle Citadelle, à La Chambre, à l’Espace Django, La Kulture, au Fat et autres lieux (Strasbourg), du 6 au 23 juin

contre-temps.net

➜ Croisière musicale organisée par notre rédaction, mercredi 12 juin (18h30, sur réservation)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.