Les Forts à vélo

© Yvon Meyer/CUS

Les Forts à vélo

Avec les beaux jours, rien de tel que de partir à vélo à la découverte de la Piste des Forts et des 19 ouvrages fortifiés qui la composent autour de Strasbourg. # Daniel Vogel

Un brin d’histoire en pleine nature à quelques coups de pédale de la capitale alsacienne, voilà ce que propose ce parcours long de 85 kilomètres, serpentant de part et d’autre du Rhin pour relier les 19 forts (16 en France et 3 en Allemagne) destinés à remplacer les fortifications de Specklin et de Vauban, jugées obsolètes en 1870. Seuls quatre de ces édifices construits par l’Empire wilhelmien sont aujourd’hui accessibles au public (les forts Rapp, Frère, Kléber et l’ouvrage Ducrot), les autres, partiellement recouverts par la végétation, se laissant caresser du regard.

Nul besoin de réaliser l’itinéraire cyclable d’une traite pour partir à l’aventure. Coteaux de Hausbergen, vallée de la Bruche, forêts rhénanes d’Illkirch ou de la Wantzenau, chemins serpentant au milieu des champs… les paysages traversés sont des plus variés. Sans difficulté majeure, le parcours côtoie aussi les communes alentour, l’occasion de faire halte à la terrasse d’un café pour se désaltérer et se délecter à la vue de maisons typiques à colombages ou de bâtisses éclusières.

Quatre thèmes jalonnent l’itinéraire comme autant d’excursions possibles. Nature et paysages relie le Fort Rapp (au Nord) aux berges de l’Ill à Strasbourg en traversant la flore du Ried et la réserve ornithologique de la forêt de la Robertsau. Les Deux Rives (à l’Est), dans un jeu de “saute frontière” avec l’Allemagne, passe par Kehl avant de flâner au milieu des vergers et des champs de l’Ortenau pour rentrer en France par le Sud et les forts Hoche, Uhrich-Hoche et Uhrich. Un tronçon plus urbain, De villes en villages (du Sud à l’Ouest), conduit à la découverte de villes de la Communauté urbaine de Strasbourg comme Illkirch-Graffenstaden, Ostwald ou Eckbolsheim, dévoilant ses richesses parmi lesquelles le Château de l’Ill ou le Fort Joffre. Enfin, Entre coteaux et patrimoine (de l’Ouest au Nord) offre un splendide panorama du Kochersberg et de l’agglomération strasbourgeoise, jalonné des forts Kléber, Frère, Ducrot et Desaix.

strasbourg.eu
alsacevelo.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Très très fort !
Ancien site militaire récemment métamorphosé en espace de loisirs, le Parc Fort Kléber (construit à Wolfisheim entre 1872 et 1875) propose d’agréables aires de jeu ainsi que des parcours ludiques et sportifs.
Depuis 2010, l’ensemble du parc de la forteresse militaire a été réinvesti par la ville pour devenir un lieu intergénérationnel dédié au sport et à la détente. Cet espace naturel où règne la biodiversité est sillonné par des sentiers de promenade aménagés, parsemés d’infrastructures s’adressant au jeune public. Une passerelle donne accès à deux cours intérieures ; on y découvre une basse-cour où de nombreux animaux font le bonheur des plus petits, ou encore des jeux – château à escalader, pyramide en cordages, etc. Idéal pour crapahuter, s’amuser intelligemment et se ressourcer. À l’assaut ! # E.D.

Parc Fort Kléber
1 rue du Fort-Kléber à Wolfisheim
wolfisheim.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.