L’art sous toutes ses formes

Emil Nolde, Fleurs jaunes, rouges et violettes (Fleurs d'été), vers 1930 Roman Norbert Ketterer, Campione, Collection privée, Süddeutschland Galerie Schwarzer, Düsseldorf

L’art sous toutes ses formes

Tout l’art du monde
art KARLSRUHE : on y va pour acheter, mais aussi découvrir des œuvres rares, comme celles exposées par le collectionneur Peter C. Ruppert, mis à l’honneur cette année. # Emmanuel Dosda

Cologne, Bâle, Karlsruhe… Les amateurs d’art actuel ont de quoi étancher leur soif de création nouvelle, sous toutes leurs formes plastiques : huiles sur toile, reproductions originales ou sculptures monumentales. rassemblant plus de 200 de galeries du monde, art KARLSRUHE s’adresse à tous, notamment en proposant un hall réservé au médium photographique et aux estampes, généralement à des prix plus abordables. Pour découvrir les succès de demain, rendez-vous au Hall 4 qui exposera, sous l’intitulé ContemporaryArt 21, une élection d’œuvres de jeunes plasticiens. rajoutons que l’événement fait un focus sur la collection privée de Peter C. Ruppert, amateur berlinois vouant une passion sans limites à l’Art concret et constructif dont les repréentants les plus illustres sont Josef Albers (ayant ouvert la voie à l’Op art) ou Max Bill.
Messe (Karlsruhe)
21-24/02

art-karlsruhe.de

 


Idole féminine sur un trône, XIV e siècle av. J.-C., Spaliareika, Musée archéologique de Patras © Hellenic Ministry of Culture and Sports / Badisches Landesmuseum, Photo: Gaul

Visit à Mycènes
Rassemblant plus de 400 pièces archéologiques, une passionnante exposition du Badisches Landesmuseum entraîne le visiteur dans l’Antiquité grecque de Mycènes. # Hervé Lévy

En entrant dans cette pharaonique exposition, le visiteur est immédiatement dans l’ambiance. Accueilli par une reproduction à l’échelle de la monumentale Porte des Lionnes, il est transporté au cœur du Péloponnèse, à Mycènes, cité fouillée par Heinrich Schliemann dans les années 1870. Dans les salles qui suivent, nous est proposée la découverte des contours de la première haute culture du continent européen qui s’est épanouie à l’Âge du Bronze, connaissant son apogée entre 1600 et 1200 avant Jésus-Christ. Associée aux héros homériques comme Agamemnon et à la Guerre de Troie, la civilisation mycénienne était une culture guerrière et palatiale dont témoignent des fragments de fresques représentant des lions du palais de Pylos et des morceaux du sol de celui de Tirynthe. L’exposition fait le point sur les connaissances actuelles sur ces Achéens qui connurent un déclin rapide dont la cause est sans doute à trouver dans une combinaison de facteurs naturels (un changement climatique), sociaux (des révolutions successives) et politiques (l’invasion des fameux “peuples de la mer”). Reste que la sombre splendeur de la cité où grandirent les Atrides rayonna des siècles durant…
Badisches Landesmuseum (Karlsruhe)
Jusqu’au 02/06

landesmuseum.de

© Artis – Uli Deck

Big data
Le ZKM de Karlsruhe accueille le second volet d’Open Codes (jusqu’au 07/04, entrée libre), exposition interactive permettant de réfléchir sur un monde. 40 œuvres explorent un univers généré non par les mots, les choses ou les images, mais par des données. Réflexions sur la reconnaissance faciale et l’humanité à l’ère digitale et autres expérimentations font de cet événement une habile interrogation sur l’intelligence artificielle ou le transhumanisme. # H.L.
zkm.de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.