Juifs d’Alsace et de Lorraine

DR

Juifs d’Alsace et de Lorraine

Sous le titre L’Éclat et l’écart, la Région Grand Est co-organise et accueille un colloque international proposant de cheminer avec les juifs d’Alsace et de Lorraine. # Hervé Lévy

« Chaque fois que la France a dû réinventer le modèle républicain (pour faire face aux désastres qu’elle venait de subir : 1870, 1945, 1958…), de nombreux juifs originaires d’Alsace et de Lorraine ont joué un rôle de premier plan », écrit Jean Rottner, président de la Région Grand Est. Pensons en effet à Émile Durkheim ( fils d’un rabbin d’Épinal), fondateur de la sociologie moderne, au père de la Constitution de la Ve République, à Michel Debré (petit-fils d’un rabbin de Westhoffen) ou encore à l’essentiel Raymond Aron (descendant d’un négociant en textiles de Rambervillers) qui comprit mieux le XXe siècle que d’autres, Sartre en tête.

Passionnant et ouvert à tous, ce colloque a pour objectif d’examiner l’apport juif dans les deux régions, qui débute symboliquement avec Yossel de Rosheim au XVIe siècle : une telle « concentration d’intelligence humaine sur un territoire » en fait « à l’instar de certaines contrées germaniques et d’Europe centrale et orientale, un berceau du judaïsme et de l’universalité des cultures », rappelle le fondateur et directeur de la revue Passages Émile H. Malet, un des deux grands animateurs de l’événement avec le bien connu Freddy Raphaël. Et de poursuivre : « Face aux populismes qui renaissent, aux affrontements communautaristes et à un multiculturalisme qui insurge, nous avons choisi de montrer que les juifs en Alsace et en Lorraine font partie intégrante et signifiante d’une région, d’une histoire chevillée aux us et coutumes de la cité et au cosmopolitisme qui a irradié les plus belles pages de la culture européenne. »

DR

On le découvrira à travers six tables rondes consacrées à des thématiques variées comme “Le savant au service de la cité et d’une certaine idée de l’homme” (autour des figures de Durkheim, Mauss, Lévi-Strauss, Bloch et Aron) ou “L’Alsace et la Lorraine, terres d’ac cueil, terres d’exclusion, terres de voisinage”. Mentionnons aussi une conférence d’Henri Guaino avec pour thème “Les juifs alsaciens et l’invention de la mystique républicaine” et un concert du groupe Klezmhear où se fondent les influences, des musiques balkaniques aux sonorités jazz.

Voilà l’occasion de (re)découvrir des figures aussi essentielles qu’Alfred Dreyfus, Marcel Marceau (le célèbre mime était strasbourgeois, on l’oublie souvent) ou encore Pierre Dac, venu d’une famille de Niederbronn-les-Bains (qui s’installa à Châlons-sur- Marne après 1871), célèbre humoriste « pour tout ce qui est contre et contre tout ce qui est pour. »


23 & 24/10
 Siège du Conseil régional (Strasbourg)
Entrée libre sur inscription préalable
www.grandest.fr

Le prélude du colloque aura lieu le 22/10 (17h30 à la Librairie Kléber (Strasbourg) tandis qu’une l’exposition Dix siècles de judaïsme dans le Grand Est se tiendra au Conseil régional

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.