Focus Patrimoine

Focus Patrimoine

La crypte restaurée
Située sous la chapelle du Collège épiscopal Saint-Étienne, la crypte accueille désormais un auditorium et un musée consacré à l’histoire du site. Y sont rassemblés des vestiges romains découverts durant les fouilles de 1960, au moment de la reconstruction de la chapelle, des objets liturgiques, des documents d’archives, des œuvres mais également des vidéos retraçant l’histoire de l’abbaye et du Collège. # P.R.
cse-strasbourg.com

Cabinet des Estampes, Musées de Strasbourg. Photo M. Bertola

La révolution Gutenberg
Pour célébrer le 550e anniversaire de la disparition du père de l’imprimerie le 3 février 1468, l’Année Gutenberg a multiplié les rendez-vous depuis février dernier. elle s’achève par un feu d’artifice à Strasbourg (02/02) : visites guidées sur les traces du célèbre inventeur de l’imprimerie dans le cœur historique de la ville, découverte des incunables de la Bibliothèque nationale universitaire, ateliers, etc. L’apothéose sera un grand concert conférence (20h) en l’église Saint-Thomas. # P.R.
espace-gutenberg.fr

Au cœur du Gymnase
Ancien rédacteur en chef de Strasbourg Magazine, Louis Nore vient de publier La Belle jeunesse du Gymnase Jean Sturm (1538-2018) ouvrage dédié à une institution de la ville. # Hervé Lévy

À sa fondation, il se nommait Schola Argentoratensis, fidèle aux préceptes de son fondateur, l’humaniste protestant Jean Sturm dont la devise était Sapiens atque eloquens piétas. Pour les élèves, il s’agissait ainsi de maîtriser le latin, langue internationale à l’époque, et le grec qui permet d’accéder aux subtilités des sciences, mais aussi de dompter la rhétorique et la dialectique. Le tout étant nimbé d’un idéal religieux proche de la réforme. Dans cet ouvrage concis et précis, l’auteur décrit les évolutions de cette “Haute école de Strasbourg” qui a su très rapidement attirer des étudiants venus de toute l’Europe. Si une grande part est laissée à la période de fondation du Gymnase, en 1538 (avec de riches encadrés sur des personnages comme Wolfgang Capiton ou Beatus Rhenanus), les siècles s’égrènent ensuite, des troubles révolutionnaires à la période actuelle. Un précieux glossaire donne en outre la liste des élèves et professeurs illustres d’hier et d’aujourd’hui.
Paru chez Bastian éditions (18 €)
biographe.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.