Une rentrée littéraire à corps perdus

Une rentrée littéraire à corps perdus

Pour Mix, Juliette Pelletier de la Librairie Quai des Brumes a tout lu : voici sa sélection !

Juliana Léveillé-Trudel, avec Nirliit chez La Peuplade nous plonge en douceur et poésie dans la colonisation lente et cruelle des Inuits. On goûte les cœurs et les corps éprouvés de cette humanité juste et sublime.

Valérie Manteau publie au Tripode un texte fort et pudique, Le Sillon, qui nous fait embrasser Istanbul… et sa lumière magique.

Emmanuelle Bayamack-Tam épingle avec humour et intelligence notre société toxique qui pousse les intoxiqués à se détoxifier et qui s’intoxiquent malgré eux ? Arcadie, édité chez POL, c’est rencontrer Farah, intersexe, intelligente, intrépide, plus humaine qu’inclassable !

À Lyon, Carole Five fait du footing pendant que bébé ronfle. Son roman Tenir jusqu’à l’aube, édité à L’arbalète, est une claque cynique sur la maternité et ses errances !

Au cœur du désir, Ça raconte Sarah, de Pauline Delabroy-Allard, édité chez Minuit, est le (premier) roman passionnel à lire d’une traite sur l’amour sublime et sombre.

Philippe Fusaro, qui publie Nous étions beaux la Nuits à La Fosse aux Ours, nous balade à Rome dans la caisse du chanteur Christophe, et on vibre des tensions et du magnétisme des nuits en club… Charnel et rock’n’roll !

Vanessa Schneider, avec Tu t’appelais Maria Schneider, édité chez Grasset, déroule le film de cette femme trop fragile pour la notoriété, entre souvenirs d’enfance et décryptage de la presse ravageuse de l’époque sur celle qui périt d’un dernier Tango à Paris, émouvant.

quaidesbrumes.com

 

 

Fabrice Dunis de la Librairie Le Camphrier quant à lui nous propose son coup de cœur manga de la rentrée.

En république d’Extrême Orient, rien ne va plus entre le monde des adultes et une jeunesse de plus en plus insolente. Le gouvernement totalitaire décide d’organiser un jeu mettant en scène une classe de 3ème prise au hasard et envoyée sur une ile desserte. Le but : Qu’il en reste qu’un ! Imaginé en 2000 par Takami Kushun et dessiné par Masayuki Taguchi, décliné au cinéma en deux films, copié par Hunger Game, il est même devenu LE mode de jeu de Fornite. Battle Royale (aux Editions Soleil en version Ultimate) est un manga sur le comportement humain. Que fait une personne normale face à une situation anormale ? La réponse est souvent surprenante…

 

FB/lecamphrier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.