Pour l’amour du polar

Pour l’amour du polar

Il y a peu, ouvrait la librairie-café la Tâche noire. Encore une librairie ? Encore un café ? Et pourquoi ce nom ? # Julia Vesque

Pour le savoir, il suffit de se rendre sur le quai des bateliers et de pousser la porte de cette étrange boutique cerclée de ruban de police jaune vif emplie de livres… noirs ! C’est le temple du polar et du roman policier et Éric Schultz, le créateur de cette librairie vous y accueillera. Il ne pousse pas le vice à se vêtir à la mode gothique mais le personnage est tout aussi atypique que sa librairie : après avoir été enseignant à Sciences Po Paris et Strasbourg, il milite dans des associations de protection de la petite enfance, soutient « les Verts » (mince !) puis devient adjoint au maire en charge de l’état civil. Mais alors pourquoi ouvrir une librairie spécialisée dans le polar et le roman noir ? C’est une idée qui lui trottait en tête depuis très longtemps et, selon ses propres dires, il était temps de se lancer et de concrétiser ce rêve tant qu’il en était encore capable. Le voilà donc aujourd’hui, secondé par Jennifer le Morvan.

De l’aveu des deux protagonistes de cette histoire, qui ne semble pas si sombre vu le succès des premiers jours, ces récits permettent d’aborder des thématiques sociales, politiques et culturelles plus vastes, qu’il s’agisse des classiques un peu datés mais plein de charme ou des dernières nouveautés. C’est d’ailleurs pour cela que La Tâche noire est une librairie-café ! On s’installe bien volontiers pour discuter avec les libraires des ouvrages lus, profiter de leurs conseils, mais aussi philosopher sur la vie et l’actualité à partir de ces bouquins. tout cela autour d’un café noir. N’ayez crainte, les sympathiques maîtres des lieux ne vous en voudront pas si vous buvez autre chose et ne vous feront pas rejoindre la silhouette de cadavre en ruban sur le sol puisqu’ils sont fiers d’avoir choisi la coopérative 1336 (thés et infusions natures) comme partenaire pour leurs boissons.
Éric et Jennifer n’ont « pas l’impression de travailler ». Leur crédo ? Le partage et la passion commune, l’envie de faire plaisir et de faire découvrir, de pousser toujours plus loin les réflexions et animations. À La Tâche noire on prend son temps, on discute, on lit quelques pages. Les libraires veulent créer un lieu de vie et de partage avec de nombreux évènements, des lectures, des rencontres, des concerts… le 9 novembre sera par exemple l’occasion de la venue de Frédéric Paulin avec son roman La guerre est une ruse qui débattra de la guerre d’Algérie avec l’Association Strasbourg Méditerranée.

1 rue de Zurich
latachenoire.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.