GERMAN STYLE

Gundermann © Peter Hartwig Pandora Film

GERMAN STYLE

Pour sa 14e édition, le festival Augenblick dédié au cinéma germanophone accueille un invité de marque : le réalisateur Andreas Dresen. # S.M.K.

Cet été, l’Allemagne de l’est a attiré tous les regards avec des images de Chemnitz, où des néonazis ont “chassé” des migrants. Depuis, la presse déborde en préjugés et raccourcis en tout genre, la polémique habituelle battant son plein. Une raison de plus pour se pencher sur l’histoire et le présent de l’ex-RDA en invitant l’un des seuls réalisateurs formés sous la dictature qui a fait carrière dans l’Allemagne réunifiée : Andreas Dresen. Le fil d’Ariane de son œuvre tourne justement autour de l’histoire des deux Allemagnes, avant et après la chute du mur : son début, Pays tranquille (1992), raconte les complications du tournant de l’Histoire au sein d’une petite troupe de théâtre qui joue En attendant Godot, à l‘automne 1989. Avant le succès populaire de la comédie Un Été à Berlin (2006) il est récompensé par un Lola* pour Grill Point (2002), comédie romantique qui entremêle deux couples d’amis dans le décor sinistre de Francfort-sur-l’Oder. Ils ne réussissent pas à protéger leur relation face au train-train quotidien. Tourné entièrement caméra à la main, ce film fait preuve d’un grand réalisme, tout comme Pour lui (2011) réalisé sans dialogues écrits pour préserver la spontanéité des acteurs face à un sujet difficile : la confrontation d’une famille à la maladie mortelle du père. Les films récents d’Andreas Dresen le ramènent à des sujets plus historiques : Le Temps des rêves (2015) narre l’histoire d’une bande d’amis directement après 1989, entre enthousiasme, confrontations avec des néonazis et naissance de la scène techno. Son dernier opus, Gundermann (2018) se penche sur le destin bien particulier d’un homme qui a vécu en RDA entre son travail dans une mine à ciel ouvert, ses soirées sur scène et son activité d’espion pour la Stasi… qui le fait surveiller à son tour.

06-23/11

dans les salles du réseau RECIT (ex-alsace Cinémas)
festival-augenblick.fr

*Équivalent allemand du César

NOS COUPS DE COEUR

Le Loup en tutu et autres petites histoires
Ce programme de courts-métrages concocté par Le RÉCIT propose au jeune public à partir de 3 ans un joli cocktail de petites histoires autour de l’amitié, l’esprit d’équipe et les préjugés.
10, 11, 17, 18/11 à 10h
au Cinéma Star Saint-Exupéry

Back for Good
Une star de téléréalité qui doit retourner dans sa campagne natale lorsque sa carrière décline, entre cure de désintox et faillite financière.
08, 10, 15, 20/11 au Cinéma Star Saint-Exupéry
cinema-star.com

16/11 rencontre autour du parcours d’Andreas Dresen avec des extraits de plusieurs films, 18h, musée d’Art Contemporain de Strasbourg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.