DOSSIER FORMATION : IN THE ARMY NOW

O.Debes © Armée de terre/EMA

DOSSIER FORMATION : IN THE ARMY NOW

L’Armée de Terre offre un très large panel de possibilités de métiers en même tant qu’un job au service des citoyens en France et partout dans le monde. Défendre les opérations humanitaires ou stabiliser des situations critiques à l’international, êtes-vous prêts à vous engager ? # Gerard Bollac

Dans un monde idéal, il n’y aurait ni guerres, ni exactions. Nous vivrions dans la fraternité, sans armes, ni tanks. Le Capitaine Sébastien, “recruteur” pour l’armée de terre, ne botte pas en touche lorsque nous lui exposons cette vision. « Nous sommes en mission pour la paix », affirme-t-il. Dans une époque marquée par les attentats et les conflits (au Mali ou en Syrie, récemment), « l’Armée est une nécessaire force d’interposition. Nous sommes souvent présents pour calmer le jeu, dans un but dissuasif, pas pour nous battre. » Il tempère cependant, s’imposant un devoir de vérité : « Nous rappelons toujours aux jeunes qu’un soldat peut recevoir et donner la mort ! Ça arrive rarement, fort heureusement, mais il faut garder à l’esprit cette réalité du danger de terrain. »

JB.Tabone © Armée de Terre

Chaque année, l’armée recrute plus de 13 000 personnes au niveau national et 950 postes sont à pourvoir en Alsace, dans une centaine de métiers (très) différents. Les 18 / 32 ans sont invités à surfer sur sengager.fr et à pousser la porte des six régiments alsaciens pour imaginer leur avenir dans la logistique ou l’informatique, l’infanterie ou la topographie, l’équitation ou la restauration, le renseignement ou la mécanique de l’armement. Il leur est même possible de devenir maréchal-ferrant. Sans diplôme en poche ou à bac +5, avec une spécialité acquise dans le civil ou un projet de formation en tête, avec ou sans première expérience, les jeunes hommes et femmes (12% de l’effectif total et « une réelle égalité salariale »), un tant soit peu sportifs et aventuriers – adeptes de la vie plan-plan, s’abstenir ! – ont l’embarras du choix.

P.GIRARD© Armée de Terre

Avec un engagement de 1 à 5 ans, l’armée offre un job stable aux personnalités aimant l’action ou ayant l’esprit analytique, avec un penchant pour le leadership ou une passion pour la technique. Le Capitaine Sébastien vante également la forte camaraderie liant les soldats, la cohésion de groupe : « Nous ne sommes jamais seuls et livrés à nous-mêmes ! » S’engager, c’est aussi songer à l’après : chaque soldat est coaché et accompagné dans sa reconversion vers le civil où il sera très bien reçu, certifie le Capitaine, l’armée étant perçue comme une école « de la rigueur », sérieuse et rassurante, pour les employeurs. Rompez…

sengager.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *