De l’autre côté du Rhin

© Baden-Baden Kur & Tourismus GmbH

De l’autre côté du Rhin

En décembre, Baden-Baden est une destination idéale pour ceux qui désirent échapper à une “Capitale de Noël” cloisonnée tout en se préparant pour les fêtes. Nous vous avons concocté un programme entre culture et shopping. # S.M.K.

MAGIE DE NOËL
À côté d’un magnifique marché de Noël (jusqu’au 06/01/2019) devant le Kurhaus proposant artisanat et gastronomie locale – qui est aussi le cadre exceptionnel d’un bal du nouvel an hors du temps (31/12) avec musique, mets exquis et danse – on pro te de l’offre variée des petites boutiques de la ville pour faire ses emplettes : stylos et agendas haute gamme à la Papeterie Horst Höll pour papa, beau pull bien chaud pour son chéri de chez United Legend, une belle écharpe pour maman de la Wagener Galerie et des mets ns dégottés à la Wagener Markthalle pour les grands- parents et le tour est joué ! Les fêtes peuvent approcher sans stress, puisqu’on va se détendre au Friedrichsbad pendant que tous les autres cherchent leurs cadeaux de dernière minute.

baden-baden-innenstadt.de
visit.baden-baden.de

Diogenes und die bösen Buben von Korinth, 1893, Münchener Bilderbogen, Nr. 350, Slg. D. Ante

WILHELM BUSCH
Images et histoires permet de découvrir un dessinateur et peintre qui fait partie du patrimoine allemand : tous les enfants connaissent Max et Moritz, deux sales gosses qui embêtent leur entourage avant de se faire punir. Moins célèbres sont les toiles de cet artiste avant-gardiste du XIXe siècle, qui se moqua avec esprit des travers du genre humain et fut aussi le père spirituel de Pim, Pam, Poum.
Jusqu’au 03/03/2019, Museum La8
la8.de

Max Pechstein, Das gelbschwarze Trikot, 1910, Brücke-Museum Berlin, Dauerleihgabe aus Privatbesitz © Pechstein Hamburg-Tökendorf, Foto : Roman März

DIE BRÜCKE
Une passionnante rétrospective présente les membres du groupe Die Brücke – Erich Heckel, Ernst Ludwig Kirchner, Karl Schmidt- Rottluff et Fritz Bleyl – qui se rebellait contre les canons artistiques académiques de leur époque avec des couleurs vives et des motifs expressifs, à la veille de la Première Guerre mondiale.
Jusqu’au 24/03/2019, Museum Frieder Burda
museum-frieder-burda.de

The General, 2018

NICOLE EISENMANN
L’artiste américaine, bien connue pour ses peintures montre dans
 Baden Baden Baden une 
vingtaine de sculptures récentes 
qui sont tout autant un mélange
 des genres que ses toiles : un
 étendard sans drapeau américain avec un aigle agonissant à ses pieds, une tête qui crache de la fumée, une sculpture intégrant une mini-fontaine… Ces œuvres d’une artiste – dont c’est la première exposition monographique en Allemagne – ne laissent pas indifférent.
Jusqu’au 17/02/2019, Staatliche Kunsthalle Baden-Baden
kunsthalle-baden-baden.de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.