De la déco au logo

De la déco au logo

Parisienne mais strasbourgeoise d’adoption, Lucie Delamalmaison a créé Paris Brooklyn il y un an, sa propre boîte « de design global et d’architecture commerciale » après avoir travaillé dans diverses agences, expériences « créativement frustrantes ». Découverte de son appart’ sobrement décoré où elle travaille, dort et cuisine. # Emmanuel Dosda

« C’est la faute à Pichnouille si nous avons dû déménager dans un appartement plus grand », affirme Lucie en lançant un regard accusateur et complice à son chat qui se vautre dans le canapé, boudant le mini tipi amoureusement construit par sa maîtresse. L’ingrat et gras félin a en effet pris beaucoup de volume en peu de temps, obligeant la designeuse et son compagnon ingé’ son, Kinane, à s’installer dans un logement plus spacieux du quartier gare. Ce nouveau domicile est devenu terrain d’expérimentations, voire showroom, pour Paris Brooklyn, petite entreprise de « design global – de l’espace aux supports de communication – spécialisée dans la conception et l’aménagement d’espaces commerciaux », boutiques de bobos ou restos bio. Mur abattu et mise en place d’un bar afin de créer une cuisine carrelée grande ouverte. Aménagement d’une niche recouverte de papier-peint avec du carrelage en trompe l’œil. Fines étagères en bois clair où elle dispose nuanciers de couleurs pastel, échantillons de faux terrazzo en résine, objets en céramique, bouquins ou dessins inspirants. Lampes d’hôtel suspendues au plafond. Interrupteurs en céramique old- school accrochés aux murs. On reconnaît aisément la “touche Lucie”, chez elle ou dans ses commandes. Sur sa table basse circulaire est posé un dossier concernant un boulot actuel pour sœurs, « cantine familiale à tendance végétarienne » du huitième arrondissement parisien pour laquelle elle imagine un grand comptoir avec vue sur les fourneaux (tiens, tiens…), du carrelage type palladiana (carreaux cassés évoquant la Rome antique), des murs laissés bruts, du mobilier boisé et de la vaisselle fleurant l’orient. Car Lucie aime la Méditerranée et les associations audacieuses de matériaux. les mosaïques, coloris bleutés et plantes vertes. elle adore aussi les recettes syriennes ou palestiniennes (les racines de Kinane). D’où l’idée d’une grande pièce à vivre et à travailler où l’on passe de la table au bureau, des boulettes de bœuf aux fèves et au citron aux nouvelles conceptions. Elle a laissé un mur totalement immaculé pour pouvoir y projeter ses pensées. Lucie : « 80% de mes projets se passent dans ma tête avant d’être dessiné en 3D sur SketchUp ! Il n’y a ni dimanche ni jours fériés : je passe des heures devant ce mur blanc comme un écran de cinéma à agencer des formes à d’autres et à faire des accords de couleurs et de matières. »

Lucie Delamalmaison travaille actuellement sur un projet de bistrot à Strasbourg (ouverture en mars), mais nous ne pouvons pas en dire davantage pour l’instant…
parisbrooklyn.fr

1 L’appartement de Lucie Delamalmaison fait office de bureau à cette créatrice au teint de porcelaine et à Kinane Moualla qui y a installé son studio insonorisé. Des vinyles de burning spears tournent sur une platine tandis que Kinane nous présente fièrement le mobilier ingénieusement conçu par Lucie qui a même créé une frise de portraits photo : Lee Scratch Perry, John Coltrane ou Magic Johnson. Le panthéon de l’ingé’ son.

Petite, mon père me lisait toujours Bonsoir Lune, illustré par Clement Hurd, où un lapin souhaite bonne nuit à tous les objets qui l’entourent : la pendule, le peigne… Ce bouquin m’a conduit à donner de l’importance au moindre détail ! C’est sans doute grâce à lui que j’ai suivi une formation en Arts appliqués… et à ma mère aussi, qui transformait toujours tout à la maison. »
3
« Le livre Design Brooklyn édité par Stewart, Tabori & Chang est une source d’inspiration, même si je fuis le copier / coller comme la peste ! Surtout, il me rappelle l’année que nous avons passée à New York avec Kinane, en 2010, à Fort Greene, le quartier de Spike Lee et Basquiat ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.