ANNÉE GUTENBERG : LES LIVRES À LIRE

ANNÉE GUTENBERG : LES LIVRES À LIRE

POLAR
L’inventeur de l’imprimerie, héros d’une BD policière ? Voilà ce qu’a imaginé un duo alsacien composé du très prolifique scénariste Roger Seiter (notamment auteur de l’excellente série H.M.S. chez Casterman) et du dessinateur Vincent Wagner, issu des Arts Déco à qui l’on doit des opus aussi réussis que Snærgard (Le Long bec, 2017) dont l’univers graphique est assez proche de cet album intitulé Gutenberg et le secret de la sibylle. « Ce n’est pas une bande dessinée biographique », explique Vincent, « puisque, de toute manière on ne connaît presque rien de la vie de Gutenberg lorsqu’il était à Strasbourg, juste quelques bribes. À cette époque, il est cependant avéré que le Libro Sibyllae a été publié dans la ville ». Voilà le point de départ d’une enquête haletante qui débute à Florence. Le sculpteur Donatello rencontre son ami et mécène Cosme de Médicis pour lui montrer un mystérieux ouvrage hérétique dont les exemplaires sont tellement semblables qu’ils n’ont pu être réalisés par un copiste ! Pour résoudre ce mystère, une jolie espionne est envoyée en Alsace, où elle rencontre Gutenberg, beau gosse arrogant, sûr de son génie, mais un peu naïf : le trait est aérien, élancé, la narration fluide. En un mot, une “vraie” BD et pas un pensum historique poussif. #H.L.


Paru aux Éditions du signe (16,90 €)
editionsdusigne.fr

HISTOIRE
Professeur émérite d’Histoire médiévale à l’Université de Strasbourg, Georges Bischoff vient de publier un livre intitulé Le Siècle de Gutenberg qui « n’est pas une biographie » du père de l’imprimerie, car « il en existe déjà une, très complète, signée Guy Bechtel » (Fayard, 1992). Et de poursuivre : « Ce qui me parait intéressant est de placer le livre au cœur de ce livre, c’est-à-dire la genèse du texte imprimé et la rapidité avec laquelle, en partant d’un espace géographique peu étendu, mais très ouvert – le Rhin supérieur, véritable Silicon Valley de l’époque –, il va conquérir le monde entier. » En un peu plus de 400 pages joliment illustrées, l’auteur plonge son lecteur dans le bouillonnement intellectuel du XVe siècle autour de Strasbourg. Si on a peu de sources (et donc peu d’éléments historiquement avérés) sur ce que fit Gutenberg dans la cité, nous est parvenu le fameux procès de 1439 « qui explique commet se constitue le capital de l’entreprise, qui sont les investisseurs », mais donne également quelques éléments techniques… Cet ouvrage grand public, ludique et didactique, fait le point sur une des périodes les plus riches de l’Alsace qui draine artistes et intellectuels dans la région, puisque son auteur récuse l’appellation d’humanistes, car « elle se superpose à notre conception actuelle qui n’a rien à voir. Quand on parle de la tradition de l’humanisme rhénan, on peut penser à Albert Schweitzer mais à côté de cela des gens comme Wimpheling sont des fondamentalistes, des intolérants qui chassaient les Juifs et les sorcières. » Voilà une salutaire mise au point ! # H.L.

Paru à La Nuée bleue (25 €)
nueebleue.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.