SÉLECTION POUR LE JEUNE PUBLIC

SÉLECTION POUR LE JEUNE PUBLIC

AUTHENTIQUE

L’Écomusée Alsace est l’endroit idéal pour montrer aux enfants un Noël loin du consumérisme, au plus proche des traditions : entre la visite de Saint-Nicolas (jusqu’au 09/12), de Hans Trapp et du Christkindel (16-30/12), une exposition sur l’histoire du sapin de Noël, des contes et légendes alsaciens, on retrouve toute la magie des fêtes.

ecomusee.alsace

Arrivée des Rois Mages ©Florentin Havet

 

LIGHT SHOW

Normal : dans l’obscurité du Grenier, on marche à tâtons, une lampe de poche à la main, en faisant de petits pas prudents. C’est exactement ainsi qu’il faut aborder l’ouvrage illustré par Mona Leu-Leu (ex-HEAR) et édité par le Seuil jeunesse (dès 4 ans). Muni de sa mini torche UV (glissée avec le livre), le petit lecteur explore, en compagnie d’Oscar, les recoins, coffres et vieux étuis, découvre des trésors graphiques, un univers fascinant et phosphorescent, des souvenirs enfuis et fantômes du passé. Joliment ingénieux. # E.D.

seuil.com

 

BRICO-DÉCO

Les Ateliers de la Seigneurie invitent parents et enfants dès 6 ans (10/12, 14h30, sur réservation) à s’amuser lors de l’atelier Miroir, mon beau miroir. Après une initiation au travail avec le carton, les duos peuvent laisser libre cour à leur imagination et repartir avec un bel objet de décoration.

lesateliersdelaseigneurie.eu

 

LES MIGNONS

Après avoir ausculté les méchants, l’illustratrice strasbourgeoise Clotilde Perrin dissèque un ravissant petit enfant, une élégante fée et un joli couple princier. À l’intérieur des gentils (Seuil jeunesse, dès 5 ans), on découvre tout ce que cachent les personnages de contes sous leurs habits. Flip-flap : une cuisse tatoué, une coiffure excentrique planquée sous un bonnet ou, dans une poche dissimulée, un plan de la forêt, idéal pour ne pas se paumer comme le Petit Poucet. Gentils… et malins ! # E.D.

seuil.com

BIEN NEZ

S’inscrivant dans la tradition des affichistes français (voir ses réalisations pour les vins Nicolas), Thomas Baas réalise, dans un style volontiers rétro, des illustrations pour de nombreux ouvrages jeunesse semblant avoir été arrachées aux murs parisiens de la première partie du XXe siècle. Lorsque le créateur passé par les Arts déco strasbourgeois s’attaque à l’œuvre d’Edmond Rostand, via une relecture destinée aux petits lecteurs (dès 6 ans) intitulée Le nez de Cyrano (Père Castor) par Géraldine Maincent, il grossit le trait et dessine un héros au pif si long que les oiseaux peuvent s’y poser par nuées. Avec son perchoir, que dis-je, son grand poivron rouge, Cyrano n’a pas certes pas un physique d’Apollon, mais son esprit sait séduire la belle Roxane qui en piquera, non pas pour son pic, mais sa verve. # E.D.

flammarion-jeunesse.fr

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *