INSPIRATION

INSPIRATION

Mettez vos palmes, mais surtout vos lunettes de réalité virtuelle qui permettent de voir des films à 360°, comme si vous y étiez! Le réalisateur strasbourgeois Benoît Lichté a imaginé trois films immersifs. Plongeons dans le grand bleu ! # Amélie Deymier

« Tu sais ce qu’il faut faire pour vivre au milieu des sirènes ? Tu descends au fond de la mer très loin (…) Une fois que tu es là, dans le silence, tu y restes (…) Si tu leur plais, alors elles t’emmèneront pour toujours ». Ainsi parlait Jacques Mayol dans Le Grand bleu… Forts de la réalisation d’un documentaire et d’une application sur les sports extrêmes baptisés Le Goût du risque, le réalisateur Benoît Lichté et la société de production strasbourgeoise Seppia ont créé un triptyque, Dolphin Man VR, en lien avec le célèbre apnéiste : ses exploits, sa passion pour les baleines, sa pratique intensive du yoga. Trois apnées de six minutes chacune dans les eaux cristallines des Bahamas. DIVE est une descente en temps réel dans le Trou Bleu de Dean avec le champion du monde William Trubridge. Ce gouffre sous-marin coule à pic sur 202 mètres… SEARCH ? Une baignade au milieu des dauphins, requins et cachalots en compagnie de Fabrice Schnöller, ingénieur et biologiste français mettant sa passion au service du développement d’un programme informatique unique au monde pour décrypter le langage des cétacés. Enfin, BREATHE évoque le quotidien de Sara Campbell, professeure de Kundalini yoga. Sa maîtrise de la respiration lui a permis de devenir recordwoman d’apnée “à poids constant” en seulement neuf mois d’entraînement.
Trois films réalisés en apnée, l’air de rien c’est un vrai défi qu’il a fallu relever en présence du sympathique mais non moins intimidant grand requin marteau, pour ne citer que lui. Le cinéaste se souvient encore de sa délicate accolade. Quatre mètres de curiosité et de gourmandise… le tout en réalité virtuelle. Une technique qui, bien qu’elle évolue de film en film, reste encore à inventer. Benoît Lichté et son équipe font partie des pionniers. En pratique, ce sont six caméras qui filment simultanément et sous tous les angles. Ces trois films qui ne manquent pas de sel ont accompagné la diffusion sur Arte du documentaire Jacques Mayol l’homme dauphin de Lefteris Cheritos. Ils restent visibles sur l’appli Arte 360°, mais aussi dans les salles MK2 dédiées à la réalité virtuelle et se voient même diffusés dans le monde entier. C’est une belle façon de se jeter à l’eau sans se mouiller.

 

À voir sur l’application Arte 360°

sites.arte.tv/360/fr

PhotoDolphin Man VR © SEPPIA

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *