FIN BEC

FIN BEC

Entre intégrales de séries cultes et nouveautés, les strasbourgeoises Éditions du Long Bec tracent leur sillon dans le domaine de la BD. Zoom sur un sympathique volatile. # Hervé Lévy

Eric Catarina a le parcours classique d’un diplômé d’École de commerce, Sup de Co Toulouse en l’occurrence, jusqu’au début de la quarantaine où son « amour de la BD [l]e rattrape ». Il quitte alors un poste de DAF pour fonder les Éditions du Long Bec, en avril 2012. Dès le début son ami le prolifique scénariste Roger Seiter (Fog, HMS, etc.) lui « ouvre son imposant carnet d’adresses ». Aujourd’hui, le catalogue compte une trentaine de références : s’il a débuté par des titres à coloration régionale comme Alsace 1576, le complot – logique pour une maison placée sous le signe de la cigogne –, il est vite passé à la vitesse supérieure, publiant des intégrales – « tout ce qui est vintage fonctionne, c’est l’effet “madeleine de Proust” » – de séries cultes comme les deux volumes d’Antonio Hernández Palacios, créateur de Mac Coy : Manos Kelly, génial western de série B et Le Cid. Dans les tuyaux, Le Mercenaire de Vicente Segrelles, une saga d’heroic fantasy hyperréaliste. Autre versant de l’activité des éditions, des nouveautés comme le très réussi Snærgard, plongée dans la Norvège du XIIIe siècle par Vincent Wagner (issu des Arts déco de Strasbourg) ou le récent El Nakom marquant le retour fracassant de Jeronaton, auteur mythique des eighties (avec L’Œuf du monde ou Le Grand passage).

editions-du-long-bec.com

 

> Les éditions du Long Bec sont présentes à Bédéciné avec de nombreux auteurs (Roger Seiter, Giuseppe Manunta, Pascal Regnauld, Isadora, Rubén, Vincent Wagner et Jeronaton)

18 & 19/11, Espace 110 (Illzach)

festival-bedecine.org

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *