GAME OF THRONES

GAME OF THRONES

Dans le cadre de Strasbourg, laboratoire d’Europe, initiative portée par les Musées et l’Unistra, la BNU propose l’exposition Néogothique ! Elle explore le revival médiéval entre 1880 et 1930. # Hervé Lévy

Dans toute l’Europe, naît un vif intérêt pour le Moyen-Âge dès la fin du XVIIIe siècle. Dans l’Alsace annexée, ce retour vers le passé possède une acuité toute particulière. cette « appropriation d’une période historique sous l’angle de la création artistique, sera une source d’énergie plastique incroyable », résume Georges Bischoff, professeur à l’université de Strasbourg et membre du trio de commissaires de l’exposition. Le phénomène est bien ancré dans l’art of ciel avec, comme plus bel exemple, la reconstruction du Haut-Kœnigsbourg par Bodo Ebhardt : il s’agit d’une acte éminemment politique, dans le but de “réintégrer” l’Alsace dans son passé germanique, mais également d’une œuvre pédagogique, puisque la reconstitution est « plausible ». Cet événement est ici largement exploré à travers affiches ou dessins. « Les références au Moyen-Âge sont aussi très présentes dans la vie quotidienne », rajoute Jérôme Schweitzer, conservateur à la BNU : « étiquettes de vins, affiches de l’Imagerie de Wissembourg, chromos des chocolats Stollwerck, fresques de la Maison Kammerzell, etc. » en témoignent. Parfois finement documentées – la fin du XIXe siècle marque la renaissance de l’étude universitaire de la période sous l’égide de Harry Bresslau –, les œuvres sont aussi souvent spectaculaires, élégantes comme dans les géniales compositions de Joseph Sattler ou Léo Schnug et… fantasmées. C’est un « Moyen- Âge version heroic fantasy. Nous n’avons rien inventé : à voir certaines pièces, on pourrait se croire dans Game of Thrones », s’amuse Florian Siffer, responsable du cabinet des estampes des Musées de Strasbourg en désignant une immense toile de Carl Jordan représentant une bataille légendaire entre les Francs et les Huns narrée dans la Waltharilied (qui se serait déroulée dans la région, au Wasigenstein) rendue dans une atmosphère évoquant les Nibelungen.

Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg
Jusqu’au 28/01/2018
bnu.fr

La BNU fait son cinéma à l’Odyssée avec Le Septième sceau d’Ingmar Bergman (20/10), Il est difficile d’être un dieu d’Alexeï guerman (06/12) et Ivanhoé de Richard Thorpe (24/01)
cinemaodyssee.com

Carl JORDAN (Bozen/Bolzano (Tyrol du sud), 1863 – Leipzig, 1946), Prédication de Geiler dans la cathédrale de Strasbourg, vers 1900, dessin, Collection privée.

Photo © Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, JPR

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *