Mixtape

Mixtape

L’ALSACE, PUISSANCE CINQ

Dans leur communication vers l’extérieur, l’Alsace en général et Strasbourg en particulier se résument trop souvent aux fameux “Cinq C” : choucroute, colombages, cathédrale, cigogne & coiffe. Notre- dame, par exemple, est partout. Il suffit de voir une récente campagne pour Strasbourg mon amour installant en outre cette merveille gothique… en plein cœur de la Krutenau. Nous en avons ras-le-bol de cette réduction à des fondamentaux un peu trop caricaturaux ! S’ils ne doivent évidemment pas disparaître, il est dommage que l’image que nous renvoyons au monde soit faite de simples fragments de folklore vidés de leur sens, totalement essorés à force d’être ressassés ad nauseam. Plongeons dans notre passé pour en extraire d’autres éléments signifiants (de la Neustadt aux œuvres de Sebastian Stoskopff) et explorons le présent (de l’architecture contemporaine aux prix nobel, en passant par l’inventivité des viticulteurs) pour dresser les contours d’un avenir, d’une nouvelle Alsace qui nous ressemble plus que ces totems, certes sympathiques, mais un peu légers. # Hervé Lévy

© Luna Lazzarini

ÇA SENT LE SAPIN

Comme un arbre dans la ville : abandonnés entre béton et bitume, des centaines de sapins de Noël jonchent les rues de Strasbourg. Tout secs, épicéas et nordmanns renvoient à une certaine mélancolie qui suit les “fêtes” : après le coït consumériste, l’animal contemporain est tout triste et jette, nonchalant, ses résidus. Ce comportement de porc peu civique (du reste sanctionné par une amende de 150 € si la patrouille prend le contrevenant ; on peut toujours rêver) est navrant, d’autant qu’existent de multiples solutions, qui nécessitent néanmoins que le propriétaire du conifère se bouge le cul fasse preuve de responsabilité. Il est si simple d’apporter son arbre dans une déchetterie ou, encore mieux, de prendre part à différentes collectes organisées par des associations permettant de recycler le roi des forêts désormais déchu. Que d’efforts néanmoins : il faut se renseigner, se déplacer… À l’heure des discours écolos sur la nécessaire implication individuelle, les actes ne suivent pas toujours. # Hervé Lévy

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *